France : face à l'OTT, la box fait de la résistance

Marché
Dec 23, 2019
Si les box internet ont marqué une révolution dans les foyers français et dans leur manière de regarder la télévision, les services de vidéo à la demande accessibles en OTT (« over-the-top », offre hors du fournisseur d’accès à internet) pourraient bientôt venir détrôner les chaînes linéaires proposées par les opérateurs. Dans le monde ce mouvement de remplacement a déjà commencé, mais la vague n’a pas encore complètement submergé la France.
Homme choisissant une vidéo sur sa télévision

Arrivées il y a près de vingt ans dans l’hexagone, les box des opérateurs téléphoniques et leurs offres triple play ont chassé progressivement des foyers la retransmission hertzienne(TNT) et satellitaire. Aujourd’hui, sur les 58 millions d’habitations équipées d’au moins un poste de télévision, 35 millions d’individus la regardent via leur box, marginalisant, par exemple, la réception satellitaire à 14 millions de personnes (chiffres Médiamétrie 2017).

L’essor des services en ligne

A leur abonnement box, les français sont de plus en plus nombreux à ajouter des souscriptions à des services en ligne : 5,5 millions d’abonnés à Deezer ou Spotify, 36% des français abonnés à un service de SVOD comme Netflix ou OCS Go. Aux Etats-Unis, le développement de ces services OTT (« over-the-top »,qui s’affranchissent des fournisseurs d’accès à internet) est encore plus rapide : la SVOD a déjà conquis 53% des foyers grâce à des catalyseurs comme Hulu ou Amazon Prime Vidéo et dépasse les 125 millions d’utilisateurs.

Mais si la consommation de vidéos sur tablette ou téléphone peut correspondre aux usages des plus jeunes ou s’avérer commode dans les transports, pour beaucoup rien ne remplace encore le confort de visionnage sur la télévision. Comment concilier alors nouveaux services et écran plat ?

Aux Etats-Unis, la généralisation des « streaming devices »

Apple TV, Google Chromecast, Roku ou Amazon Fire, c’est ce qu’on appelle des boitiers OTT, ou« streaming devices » en anglais. Ces appareils permettent de connecter facilement sa télévision à des services en ligne, et de profiter de son abonnement SVOD et d’autres services directement sur son téléviseur.Outre-Atlantique, la moitié des foyers ayant une connexion internet en sont déjà équipés.

« Roku est le troisième distributeur de contenus aux Etats-Unis derrière deux opérateurs du câble : Comcast et AT&T », déclarait Anthony Wood, fondateur de Roku au micro de CNBC. « Ceci est dû à la migration massive des consommateurs vers des services de streaming pour regarder la télévision. »

Bien qu’également disponibles à l’achat en France, ces « box » ou « sticks »connectés peine encore à se généraliser, n’équipant que 13% des foyers français en 2019.

Les box : un accélérateur pour la distribution

S’il n’y a aucun doute sur la vague OTT qui submerge les marchés mondiaux, l’exemple américain prouve que l’accessibilité des services sur téléviseur est encore un puissant accélérateur de développement et de recrutement d’abonnés.

En France, les FAI (fournisseurs d’accès à internet), anticipant le déclin des chaînes linéaires, sont de plus en plus ouverts à référencer des services de SVOD au sein de leurs portails. Netflix est désormais accessible via tous les opérateurs, parfois même depuis un bouton dédié sur la télécommande ! Et grâce à des agrégateurs simplifiant interfaçage technique et négociations commerciales, les plus petits services de vidéo à la demande peuvent également trouver leur place sur les box désormais.

Vous êtes éditeur de VOD ou SVOD en OTT et souhaitez être distribués sur les box ? Contactez-nous.
Retour au blog
Nos derniers articles
Illustration d'une femme envoyant un avion en papier
Vous souhaitez rejoindre notre équipe ?Consulter nos offres d'emploi
Bien reçu ! Nous reviendrons vers vous très bientôt.
Une erreur est survenue. On réessaie ?