Comment les salles de sport innovent face à la crise du Covid-19 ?

Actu
Apr 30, 2020
Dans l’obligation de fermer du jour au lendemain suite aux mesures de confinement dûes au Covid-19, les salles de sport doivent adapter leur activité face à une situation inédite. Avec près de six millions d’adhérents en France, elles sont obligées de se réinventer pour satisfaire leur clientèle et lui proposer une offre alternative. Une période cruciale qui leur rappelle l’importance de la digitalisation.

L’offre des salles de sport est aujourd’hui très large. Et si les tarifs et les publics diffèrent, une notion les rassemble : la pratique du sport dans un même lieu, que ce soit pour bénéficier de l’accompagnement d’un coach ou du matériel en libre utilisation. Avec la crise du Covid-19 et leur fermeture précipitée le 15 mars dernier, toute cette logique doit être repensée. Alors que l’État a annoncé le confinement et recommande aux Français de pratiquer une activité physique chez eux, les salles de sport se doivent de proposer une offre de contenu digital pour accompagner leurs clients afin de les conserver dans leur écosystème. La réflexion autour de la digitalisation de leur offre existe depuis plusieurs années : une manière de désengorger leurs salles, de proposer une expérience en continu à leurs adhérents, d’augmenter leur chiffre d’affaires en recrutant des clients digitaux, d’être innovants… Mais elle a souvent été jugée non prioritaire et reléguée au second plan. Les salles de sports ont ainsi laissé le terrain aux cours en ligne gratuits, notamment sur Youtube, incarnés par des coachs professionnels ou de simple youtubeurs.

Salle de sport fermée suite au Covid-19

Jusqu’au Covid-19, une offre digitale limitée pour les salles de sport

Quelques enseignes avaient cependant déjà développé une offre digitale. À l’image de Basic-Fit, 3e opérateur français avec plus de 320 clubs, qui propose avec son abonnement des cours collectifs virtuels qui vont du HIIT très intensifs au Yoga, d’une durée de 15 à 40 minutes avec plus de 100 vidéos et des cours renouvelés tous les deux mois. Ils sont accessibles via la plateforme vidéo sur le site de l’enseigne ou sur l’application mobile. Pour les promouvoir, Basic-Fit a recruté en début d’année le judoka Teddy Riner pour être l’une des incarnations. Pour les autres enseignes, dont l’offre était jusqu’alors réduite à des vidéos courtes sur leur application mobile, l’objectif face au Covid-19 a été de proposer un contenu de qualité en urgence. Fitness Park, 4e opérateur avec plus de 220 salles, a notamment décidé de donner accès à ses adhérents aux vidéos de cours virtuels habituellement diffusées dans leurs salles de sport produites par Radical Fitness. Avec 120 clubs sur le territoire, L’Appart Fitness s’est lui associé à la société néo-zélandaise Les Mills, une référence mondiale dans les cours collectifs de fitness. L’Orange Bleue, leader du marché avec près de 400 salles, a développé il y a un an, en partenariat avec la société Motion System, une plateforme VOD exclusivement destinée aux coachs sportifs du groupe pour la préparation de leurs cours. Cette dernière a servi de base pour la création d’une plateforme digitale réservée aux adhérents du club lancée à l’occasion du confinement.

Une nouvelle forme de cours virtuels en live

Si une grande partie des enseignes propose à l’occasion du confinement plusieurs cours virtuels par jour en direct sur les réseaux sociaux (Instagram et Facebook), Fitness Park est allé encore plus loin. L’enseigne a lancé le 19 mars un programme sur mesure intitulé « Fitness Park Live », une plateforme proposant des small group trainings en visio de 10 personnes maximum. Le coach peut ainsi voir chacun des participants lors de ses cours en live afin de pouvoir échanger avec lui et corriger sa posture. L’offre est gratuite pendant le confinement pour les adhérents. Ce principe de cours en visio n’est pas nouveau, plusieurs entreprises le pratiquent déjà en France telles que TrainMe, Shapin’, Fitners ou Decathlon E CLUB. Cependant, aucun opérateur de salles de sport ne s’était réellement positionné sur ce créneau du cours en live « à domicile ».

Une offre VOD encore faible sur le marché

Il existe aujourd’hui de très nombreux contenus digitaux gratuits que ce soit sur Youtube ou en live sur les réseaux sociaux. Cependant pour la majorité, ils ne permettent pas d’être monétisé ni même de prolonger l’expérience de marque et d’affirmer la personnalité de chaque enseigne. Des points, en revanche, que peut remplir une offre VOD dont le marché est encore faible dans le domaine du fitness, en dehors de celui spécifique au yoga. Avoir sa propre offre de VOD pour une salle de sport, c’est potentiellement une clientèle additionnelle qui n’a pas accès au réseau physique, du chiffre d’affaires additionnel, et un moyen de désengorger les salles – et donc d’améliorer l’expérience client. La VOD dans le fitness est utilisée par quelques acteurs mais essentiellement pour une offre en B to B comme c’est le cas de Radical fitness pour les salles de sport ou Motion system pour les coachs sportifs. En France, il existe encore peu de plateformes VOD destinées au B to C avec des formats spécialement adaptés aux écrans larges (tablette, ordinateur et télévision). On peut citer Coach club créé en 2009 qui se définit comme le 1er service de vidéo de coaching sportif et bien-être en ligne, Decathlon E CLUB qui existe depuis 2014 ou We Are Fitness lancé en 2016.  Une offre encore restreinte qui devrait croître rapidement face à une nouvelle demande des consommateurs, liée à leur récente pratique de l’activité physique à domicile.

Cours collectif en salle de sport - Covid-19

Le sport à domicile, une pratique en très forte expansion au-delà de la crise du Covid-19

Le confinement a très fortement accéléré la pratique du sport à domicile mais cette tendance avait déjà bien émergé auparavant. Si, selon le baromètre national des pratiques sportives 2019, seulement 18% des Français déclarent pratiquer une activité physique sportive à la maison, le fitness se singularise par rapport aux autres activités : 44 % des pratiquants s’y adonnent à leur domicile, soit presque autant que dans une installation sportive dédiée (48 %). Le chiffre est encore plus significatif chez les jeunes de 16-25 ans, 58% pratiquent le sport à domicile (+25 points par rapport à 2015). Le confinement n’a fait qu’accélérer un changement déjà bien amorcé dans la société. Aujourd’hui, les Français sont en demande de cette offre digitale, pour preuve, fin mars, la recherche internet « exercice chez soi » a bondi de 200% selon Google trend. Un véritable marché s’offre aux salles de sport dans la digitalisation de leur offre avec notamment de nombreuses possibilités via la création de services de vidéo en ligne. Si l’incertitude face à un retour à la normale de leur activité plane encore, les salles de sport ont aujourd’hui l’occasion de fidéliser leurs adhérents, d’innover, d’augmenter leurs revenus et d’élargir leur public à travers la création de leur propre offre VOD. Un atout essentiel pour s’adapter à ces nouvelles pratiques sportives.

Vous avez des salles de sport, vous êtes coach, et vous voulez proposer des contenus vidéo en ligne en créant votre propre plateforme ? Contactez-nous, nous sommes disponibles pour vous accompagner et créer votre propre service en quelques semaines.
Retour au blog
Nos derniers articles
Illustration d'une femme envoyant un avion en papier
Vous souhaitez rejoindre notre équipe ?Consulter nos offres d'emploi
Bien reçu ! Nous reviendrons vers vous très bientôt.
Une erreur est survenue. On réessaie ?